AthosAthos / N

There are no people in AthosAthos’s collective.

Huffduffed (258)

  1. De-Hegel-à-Baudelaire

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/de-hegel-baudelaire-1/

    Invité : Jacques Darriulat (professeur de philosophie de l’art à la Sorbonne)

    Baudelaire commence de penser l’énigme de la beauté et la vérité de l’art au point exact où Hegel a cessé de les penser. On peut dire que toute l’esthétique baudelairienne tend à répondre à cette question : comment penser l’art après Hegel, c’est-à-dire comment imaginer une beauté moderne qui ne serait plus la dépositaire de l’idée ni l’expression de l’absolu ? Qu’en est-il de l’art dans la modernité ?

    playmute 00:00 1 2 3 29:02<> 1. Voyage au bout de l’ennui… de Pascal à Baudelaire. 2. La beauté est à elle-même sa propre fin. 3. "Le beau est toujours bizarre".

    —Huffduffed by AthosAthos

  2. Edgar-Morin-lhomme-complexe-1

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/edgar-morin-lhomme-complexe-1/

    —Huffduffed by AthosAthos

  3. Edgar-Morin-lhomme-complexe-2

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/edgar-morin-lhomme-complexe-2/

    —Huffduffed by AthosAthos

  4. Haschich-et-poésie

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/haschich-et-poesie-2/

    Invité : Jacques Darriulat (professeur de philosophie de l’art à la Sorbonne)

    L’usage des stupéfiants convertit l’apparence en une hallucination en laquelle le sujet s’absorbe et s’anéantit. En ces moments où la subjectivité, devenue « clair miroir du monde » (Schopenhauer), est pure spectatrice délivrée de toutes souffrances, le temps se dilate et prend les proportions de l’éternité. L’opium, et plus encore cet opium superlatif qu’est la poésie, a en effet ce pouvoir étrange de dilater le temps comme l’espace et de leur conférer une inquiétante présence : « L’opium agrandit ce qui n’a pas de bornes, / Allonge l’illimité, / Approfondit le temps, creuse la volupté, / Et de plaisirs noirs et mornes / Remplit l’âme au delà de sa capacité. » (Le Poison).

    playmute 00:00 1 2 3 29:51<> 1. Le spleen, muse du poète. 2. L’absence de sens de la pure présence. 3. L’évolution poétique de Baudelaire.

    —Huffduffed by AthosAthos

  5. La-poétique-de-foules

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/la-poetique-des-foules-3/

    Invité : Jacques Darriulat (professeur de philosophie de l’art à la Sorbonne)

    Si l’Ennui est la grande passion des Modernes, c’est parce qu’il exprime l’angoisse de l’Esprit qui fait l’expérience de son ensevelissement dans la bêtise. L’ennui est la désagrégation de l’âme qui subit l’attraction du néant : « Moi, mon âme est fêlée, et lorsqu’en ses ennuis / Elle veut de ses chants peupler l’air froid des nuits, / Il arrive souvent que sa voix affaiblie / Semble le râle épais d’un blessé qu’on oublie / Au bord d’un lac de sang, sous un grand tas de morts, / Et qui meurt, sans bouger, dans d’immenses efforts. »

    pausemute 00:00 1 2 3 4 29:30<> 1. "Les Paradis artificiels", discours de la méthode poétique de Baudelaire. 2. L’expérience du haschich où la subjectivité devient "clair miroir du monde". 3. L’hallucination est l’hyperréel et non pas la fiction. 4. La présence du monde intensifiée par l’absence du sujet. Ce contenu n’est plus disponible au téléchargement.

    —Huffduffed by AthosAthos

  6. Edgar-Morin-lhomme-complexe-3

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/edgar-morin-lhomme-complexe-3/

    —Huffduffed by AthosAthos

  7. Edgar-Morin-lhomme-complexe-4

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/edgar-morin-lhomme-complexe-4/

    Invité : Edgar Morin (philosophe et sociologue)

    —Huffduffed by AthosAthos

  8. Comment-sentendre-pour-être-en-désaccord

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/comment-sentendre-pour-etre-en-desaccord/

    Chacun ses goûts, n’est-ce pas ? Et pourtant, tous les goûts ne se valent pas… Comment se fait-il que tout un chacun souscrive spontanément à ces deux évidences pourtant contradictoires ? Comment affirmer que des goûts et des couleurs, on ne discute pas, sans pour autant consentir à ce que toutes les opinions se valent ? C’est le problème du jour.

    playmute 00:00 59:35 Ce contenu n’est plus disponible au téléchargement. Et c’est le problème que pose (et se pose) David Hume dans un essai sur la norme du goût. Un texte bref, incisif, limpide, paradoxal et redoutablement intelligent. L’oeuvre d’un philosophe adorable, élégant, dont le scepticisme n’entame ni le bon sens ni la capacité de jugement, et dont le désir d’universalité n’affecte ni le goût du détail, ni l’art infiniment subtil de la délicatesse qui, seule, permet de séparer le bon grain de l’ivraie

    —Huffduffed by AthosAthos

  9. Deleuze-va-au-cinéma

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/deleuze-va-au-cinema-1/

    Invité : Pierre Montebello (professeur des universités de philosophie moderne et contemporaine à l’Université de Toulouse-le-Mirail)

    Je n’ai jamais pu donner tort aux gens. Quoi qu’ils fassent, je n’ai pas le goût de leur donner tort.

    playmute 00:00 fin 58:45<> Ce contenu n’est plus disponible au téléchargement.

    Réalisation : Bertrand Chaumeton Lecture des textes : Jerôme Kircher et Irène Jacob

    Extraits : – ABCdaire de Gilles Deleuze – BO de La Guerre est finie – Tous en scène, de Fred Astaire – « Cinéma », de Nougaro – « J’ai la mémoire qui flanche », de Jeanne Moreau

    Et aussi : Le Journal des Nouveaux Chemins avec Jocelyn Benoist, à propos de ses Eléments de philosophie réaliste.

    —Huffduffed by AthosAthos

  10. Peut-on-distinguer-les-rêves-de-la-réalité

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/peut-distinguer-les-reves-de-la-realite-1/

    Invité : Guillaume Durand (professeur de philosophie au lycée Jean Perrin à Reze)

    playmute 00:00 fin 58:38<> Ce contenu n’est plus disponible au téléchargement.

    Réalisation : Mydia Portis Guérin

    Extraits : – Angelo Badalamenti, « Dance of the dream man », B.O de Twin Peaks: Firewalk with me – Lou Reed, « New York telephone conversation » – Charles Trenet, « Chacun son rêve »

    Bibliographie conseillée : – Tchouang Tseu, Le Rêve du papillon, Albin Michel, Paris, 2008. – R. Descartes, Méditations Métaphysiques, I et II. – B. Russell, Problèmes de philosophie, Payot, 1989 (chap. I à III). – Gilles Deleuze, Cinéma 2. L’image-temps, Minuit, 1985 (p. 221-223). – Martin Luther King, Je fais un rêve, Bayard Centurion, 2008.

    Cinéma : – Matrix (1999) – La Science des rêves (2005) – Inception (2010)

    Plan détaillé du professeur : I. Une opposition claire et distincte : une différence de nature entre les rêves et la réalité A- Une distinction admise par tous : l’évidence communément partagée B- Les critères théoriques de la distinction C- Les critères pratiques de la distinction : l’expérience et l’action

    II. A la recherche d’une distinction claire et assurée : le monde n’est-il pas qu’un « mauvais film » (G. Deleuze) ? A- D’un point de vue théorique : les caractères communs B- Des expériences communes : des sensations (plaisirs, douleurs), des sentiments, des émotions. Cf. Descartes, Méditations I. C- On ne peut prouver l’existence d’une réalité extérieure. Et si tout n’était qu’un rêve ? Puis-je prouver l’existence d’un monde extérieur et objectif ?

    III. De la distinction à la complémentarité : la recherche d’une unité légitime A- L’hypothèse de la distinction : un choix pragmatique et éthique. B- La réalité admet différentes dimensions, dont celle des rêves. Quelles sont les relations étroites des rêves avec les autres dimensions du réel ? Rêves et réalité sont comme les deux faces d’une même pièce de monnaie. C- Les rêves sont aussi des désirs et des idéaux que nous souhaitons réaliser. Mais quels rêves ont le droit de passer dans le réel ? Quels rêves faut-il exclure ? D- Le réel, compris comme l’altérité, dépasse nos rêves à la fois dans sa richesse, sa complexité et son imprévisibilité.

    Et aussi : Le Journal des Nouveaux Chemins, qui reçoit Olivier Mannoni, pour sa traduction du Rêve de l’injection faite à Irma, de Freud

    —Huffduffed by AthosAthos

Page 2 of 26Newer Older