AthosAthos / N

There are no people in AthosAthos’s collective.

Huffduffed (258)

  1. Edgar-Morin-lhomme-complexe-5

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/edgar-morin-lhomme-complexe-5/

    —Huffduffed by AthosAthos

  2. L’éternité-dans-l’immanence

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/leternite-dans-limmanence-5/

    Invité : Jacques Darriulat (professeur de philosophie de l’art à la Sorbonne)

    Charles Baudelaire n’est pas seulement le « Poète de la modernité » (ni l’antimoderne fervent) qu’on présente à l’envi, mais aussi le héraut d’une réflexion sur l’art et la beauté qui déjoue le piège de la « mort de l’art ». Sa réflexion sur l’art et la beauté est d’une haute valeur philosophique et permet de penser le développement esthétique de la beauté après l’achèvement dont Hegel avait dressé le bilan. Quand les philosophes abandonnent l’invitation esthétique, c’est chez les écrivains et les poètes qu’il faut en trouver le prolongement.

    playmute 00:00 1 2 3 29:56<> 1. La critique de la photographie ou la critique du réalisme. 2. L’esthétique de la modernité. 3. Adieu la muse académique.

    —Huffduffed by AthosAthos

  3. Trajectoires-de-la-b-tise-15

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/trajectoires-de-la-betise-1/

    Invitée : Belinda Cannone (romancière, essayiste et maître de conférences)

    Il faut un début à tout. Voici la toute première émission des nouveaux chemins nouvelle formule… Nous sommes en 2007, et je n’en menais pas large.

    —Huffduffed by AthosAthos

  4. Explorations-de-lautofiction-15

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/saint-augustin-1/

    Invité : Lucien Jerphagnon (universitaire, historien et philosophe)

    Pour cette première exploration du phénomène autofiction, il nous faut en sonder la source : si dès l’antiquité affleure une écriture du moi, c’est avec les Confessions augustiniennes que prend véritablement forme l’écriture introspective (mais dans un sens tout spécifique, puisque l’on ne regarde en soi que pour y apercevoir Dieu) et rétrospective. Lucien Jerphanion nous délivre quelques clés des Confessions. Ainsi Saint Augustin ne confesse que l’absence de son mérite personnel ; la seule gloire revient à Dieu. Dans la lignée de Maître Eckart, l’écriture du moi tourne au vide du moi, au néant de soi : premier et paradoxal jalon de l’autofiction (le récit n’est en effet pas dénué de reconstruction légendaire, même s’il prend la forme d’un témoignage véridique) qui laisse à penser le chemin parcouru jusqu’aux formes actuelles de la « littérature réalité ».

    —Huffduffed by AthosAthos

  5. Explorations-de-lautofiction-25

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/montaigne-2/

    Invité : Paul Mathias (philosophe et inspecteur général de l’Education nationale)

    Quelle fonction recouvre l’écriture de soi chez Montaigne ? « Je ne peins pas l’être, je peins le passage », dit-il ; ou encore « il ne faut pas toujours tout dire, car ce serait sottise ». Le texte n’a d’autre sens que de capter, véhiculer, (et remanier, au fil des éditions) ce passage des choses et de l’être. Or dans ce passage permanent, y a-t-il véritablement une place pour un ego, pour une identité stable et ferme autour de laquelle s’organiseraient les événements ? Il faudrait plutôt se contenter d’un visage qui porte pour toute essence le paysage de l’instant, et d’une écriture qui n’organise pas son propos comme on bâtit un monument, mais qui préfère regarder passer ses idées comme en bateau on regarde passer les dauphins, saluant le saut de l’un d’entre eux, puisque c’est lui qui bondit hors de l’eau et s’offre à nos regards – mais un autre, semblablement, aurait pu bondir…

    —Huffduffed by AthosAthos

  6. Trajectoires-de-la-b-tise-35

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/trajectoires-de-la-betise-2/

    Invité : Pierre-Marc de Biasi (plasticien, écrivain, critique littéraire, chercheur au CNRS)

    La bêtise consiste à vouloir conclure…

    Flaubert, Correspondance

    —Huffduffed by AthosAthos

  7. Explorations-de-lautofiction-35

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/rousseau-3/

    nvité : Paul Audi (philosophe)

    Tout écrivain tourne autour de lui-même comme le papillon autour de la flamme qu’il voudrait sentir de l’intérieur si elle ne lui brûlait les ailes. Comment échapper à son nombril ? Aujourd’hui : la légende de Rousseau. Pour qui se prend celui qui dit « je » ?

    —Huffduffed by AthosAthos

  8. Trajectoires-de-la-bêtise-45

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/trajectoires-de-la-betise-3-2/

    Invité : Christian Godin (philosophe, maître de conférences de philosophie à l’Université de Clermont-Ferrand)

    Pourquoi n’aurait-on de leçon à recevoir de personne ? Au nom de quoi ne devrait-on pas tirer sur les ambulances ? Par quel mystère une calamité est-elle accueillie d’un fatal « c’est le progrès ! » ? Quel sens frelaté l’aventure et le bouddhisme, le désir et le concept, l’identité et l’éthique ont-ils fini par acquérir ? Telles sont les questions posées par les quelque 150 articles, rangés par ordre alphabétique, qui constituent ce Petit lexique de la bêtise actuelle. Contrairement à ce qu’ont proclamé quelques auteurs, l’idéologie est loin d’être morte : comme le diable, elle a tout intérêt à faire croire qu’elle n’existe pas !

    —Huffduffed by AthosAthos

  9. Peut-on-penser-la-mort

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/peut-on-penser-la-mort-5/

    Invité : Pierre Dulau (professeur de philosophie au Lycée International de Strasbourg)

    playmute 00:00 fin 58:49<> Ce contenu n’est plus disponible au téléchargement.

    Réalisation : Mydia Portis-Guérin

    Extraits : – Jacques Brel, « Vieillir » – Léo Ferré, « Ne chantez pas la mort » – Charles Trenet, « Mourir au printemps »

    Bibliographie conseillée : – Platon, Phédon, 64 a., trad. Robin, Paris, La Pléiade, 1950, tome 1, p. 774. – Epicure, « Lettre à Ménécée », in Lettres, maximes, sentences, trad. J. F. Balaudé. Paris, Le Livre de poche, 1994. § 124 et 125, p. 192. – Saint Augustin, Les Confessions, livre 4, 4, 9, trad. Labriolle, Paris, Les Belles Lettres, 1925, tome 1, p. 72. – Voltaire, Dictionnaire philosophique, tome 4. – Alphonse de Lamartine, Méditations poétiques, « L’Isolement », La Pléiade, 1963, p. 3. – Heidegger, Etre et Temps, § 48 et § 50 et 51. – Jankélévitch, La Mort, Paris, Flammarion, 1977, p. 6. – Jean-Claude Ameisen, sur l’apoptose : La Sculpture du vivant, Paris, Seuil, 1999, p. 40.

    Plan détaillé du professeur

    I/ LA MORT EST UN QUADRUPLE SCANDALE POUR LA PENSEE : Elle est l’impensable 1. Scandale logique : on n’en fait pas l’expérience : Epicure 2. Scandale moral : la souffrance du deuil est incommunicable : Augustin 3. Scandale épistémologique : « la science n’a rien à nous dire » : Husserl 4. Scandale métaphysique : l’on ne peut rien dire de ce qui n’est pas : Parménide

    Transition : Réfutation des quatre premiers arguments. De la pensée scandalisée à la pensée déterminée.

    II LA MORT EST DETERMINABLE UNIVERSELLEMENT EN SON CONCEPT : Elle est un objet spéculatif 1. La séparation : physique, morale, psycho-physique, métaphysique 2. La fin : absence et achèvement 3. L’imminence pure : l’horizon qui délimite toute expérience Synthèse

    Transition : La détermination conceptuelle oblige à une méditation. La pensée doit changer de registre pour pouvoir élucider l’énigme. Penser la mort, c’est l’accepter et ne pas s’en excepter.

    III/ LA MORT EST L’IMPENSE QU’IL NOUS FAUT SANS CESSE MEDITER C’EST-A-DIRE INTERIORISER : Il faut consentir à la mort pour bien vivre 1. La mort est une énigme : distinction entre « énigme », « question » et « problème » 2. Recueillir et intérioriser l’énigme : l’expérience de la foi et de la prière 3. Contempler et magnifier l’énigme : l’expérience d’art 4. Aimer l’énigme : parvenir à croire en ce que l’on sait : faire sienne sa mort

    Conclusion : l’objectivation et l’universalisation de l’expérience nous conduisent naturellement à une méditation par où la pensée se découvre comme puissance d’accueil et de recueil de l’expérience. La mort est énigme et non pas problème pour la pensée : elle donne infiniment à penser et donc paradoxalement à vivre.

    Et aussi : Le Journal des Nouveaux Chemins, qui reçoit Martine de Gaudemar, à propos de La Voix des personnages.

    —Huffduffed by AthosAthos

  10. Socrate-par-lui-m-me

    La philosophie avec Raphaël Enthoven

    https://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/socrate-par-lui-meme/

    Si je vous dis qu’il faut penser contre soi-même, que l’homme n’est pas la mesure de toute chose, que la science n’est pas exactement la sensation, que les philosophes ont la tête dans la étoiles et que celui qui trop embrasse mal étreint, peut-être serez-vous d’accord avec moi, mais savez-vous que c’est Platon qui le dit ?

    playmute 00:00 59:41 Ce contenu n’est plus disponible au téléchargement. Le Théétète, ce dialogue ardu, technique, difficile et néanmoins chaleureux, fraternel, magnifiquement soucieux de l’autre et attaché à lui tenir la main sans jamais penser à sa place… est un monument de notre culture occidentale puisque tout homme ne cesse, à la seconde où il s’interroge sur la validité de ses opinions et la réalité de ses sensations, d’en activer, à son insu, les paradoxes…

    —Huffduffed by AthosAthos

Page 1 of 26Older